Palmarès de l'ASSE en Compétitions Nationales

  • 10x Champion de France
    3x Vice-champion
    3x Champion de Ligue 2
  • 6 Coupe de France
    3x Finaliste
  • 1 Coupe de Ligue
    2 Coupe Charles Drago
    5 Trophée des Champions

Palmarès de l'ASSE en Compétitions Internationales

  • Coupe des Clubs Champions
    1x Finaliste, Demi-finaliste, Quart-de-finaliste
  • Coupe UEFA
    2x Quart-de-finaliste

Séries de matchs toute compétition confondue sur tout terrain

  • 2 défaites
    à la suite
  • 5 matchs sans victoire
    à la suite

Séries de matchs toute compétition confondue à Geoffroy Guichard

  • 2 défaites
    sans but marqué
  • 5 matchs
    avec au moins 1 but encaissé

Séries de matchs toute compétition confondue à l'extérieur

  • 4 matchs sans victoire
    à la suite

Séries de matchs en Ligue 1 sur tout terrain

  • 2 défaites
    à la suite
  • 4 matchs sans victoire
    à la suite

Séries de matchs en Ligue 1 à Geoffroy Guichard

  • 2 défaites
    sans but marqué
  • 5 matchs
    avec au moins 1 but encaissé

Séries de matchs en Ligue 1 à l'extérieur

  • 3 matchs sans victoire
    à la suite

AS Saint-Étienne - Nîmes Olympique en Coupe de France 1969-1970PrécédentSuivant

Le Match
Fil du match
Commentaires
Faits marquants
AS Saint-Étienne
AS Saint-Étienne
Division 1
(Niveau 1)
Logo Coupe de France

2 - 0

(0 - 0)

Nîmes Olympique
Nîmes Olympique
Division 1
(Niveau 1)

Buts

But Aimé JACQUET49'
But Salif KEÏTA68'

Effectifs

MARTINELLI
BETTON
KABILE
CANETTI
MÉZY
DORTOMB
GARNIER
MARCELLIN
AUGE
BONNET
SCHERER

Remplaçants

Entraîneurs

Fil du match

Début du match au Parc des Princes devant 17 000 spectateurs

Score à la mi-temps : 0 - 0

49'
Ouverture du score pour l'AS Saint-Étienne grâce à un but de Aimé JACQUET. Score: 1 - 0
68'
But de Salif KEÏTA pour l'AS Saint-Étienne. Score: 2 - 0
76'
1er remplacement pour l'AS Saint-Étienne: Sortie de José BROISSART remplacé par Roland MITORAJ

Fin du match Score final 2 - 0 Victoire de l'AS Saint-Étienne

Commentraires

turlututu
13 mars 2013 à 17h39
Un peu décevant cette fiche. Ce match est un de mes grands souvenirs de foot.
D'abord c'était un match d'appui (aller Nîmes 1-0; retour ASSE 2-1) ce match décisif forcément passionnait les footeux.
Ensuite la météo 15cm de neige sur Paris un 1er avril. Incertitude sur le match.
Pelouse bien préparée Mr Wurtz décide de jouer, mais 25 000 à 30 000 spectateurs se présentent pour voir les verts dans le Parc qui était coupé en deux (travaux du périphérique).
J'étais arrivé en avance pour acheter ma place. Un monde fou était déjà là. ça poussait fort les grilles ont été ouvertes et on est rentré gratis... "on" les 17 000 et les 8 ou 10 000 de plus, après les portes ont été fermées et gardées par des CRS appelés en renfort. Au coup d'envoi, du monde partout dans les allées, sur les poteaux, dans les passerelles de la toiture, sur la toiture et sur les 4 côtés du terrain.
Mais rien avoir avec le public d'aujourd'hui, tout le monde restait sagement à côté des joueurs. Certes Beretta se faisait gentiment un peu de place pour tirer ses corners. Sitôt tiré tout le monde reprenait sa place. Moi j'étais dans la tribune Boulogne au-dessus de ce coin de corner.
A la mi-temps les spectateurs se dégourdissaient les jambes sur la pelouse...
Malheureusement les buts ont été marqués en 2° mi-temps du côté de la palissade Auteuil. Le ballon était blanc sur la neige pas facile de voir quelque chose...
Le fait du match est que des personnes montées dans les structures sont tombées sur ceux en tribunes. Quinze blessés, les ambulances sont entrées porte de Boulogne Sud Wurtz a interrompu le match pour que les civières puissent passer sur le terrain pendant que le public parisien frustré, sans stade, sans club (le Paris FC a été créé sur souscription cette année là) tapait dans les mains en scandant : "Un stade ! Un stade !" ambiance !
Puis le match a repris. A la fin, à part les nîmois et les blessés, tout le monde était heureux d'avoir vu les verts gagner ce match.
poux
7 avril 2013 à 19h35
Ce match est resté dans mes souvenirs. Nous étions de jeunes postiers de Puteaux et avons décidé, malgré le temps car l'un d'entre nous venait du forez, d'aller assister au match.Nous étions toute une foule à attendre à l'extérieur du stade. Nous avons essayé de trouver une combine pour accéder au stade.Et avons repérer une suite de minces barrières en grillage et derrière les lumières des projecteurs qui éclairaient la pelouse.Dès que nous nous sommes approchés les grilles se sont couchées et sans cri sans bousculade nous sommes passé par dessus. Tous surpris de la facilité d'accès.
Effectivement nous avons envahi les espaces entre les gradins et les lignes de touche du stade après l'écroulement des minces grillages de protection. Je ne me rappelle pas avoir vu d'agents, mais une impression de bonne ambiance sans énervement. Nous étions installés le long de la ligne de touche, sagement assis. Et heureux d'être là surtout sans payer, il faut bien l'avouer.Bien sûr quelques imbéciles, dans les gradins au dessus de nous, nous envoyaient des cigarettes à demi fumées et divers objets. Mais quand le match a commencé, tout c'est bien déroulé. Je n'ai pas bien vu le match, on osait pas trop bouger. Et à l'époque l'affichage et commentaires étaient inexistants et à par Keita et Carnus j'ignorais le nom des joueurs.Je me rappelle d'un premier match dans un stade pour moi et d'une grande fête. Quand je regarde le journal télévisé de l'époque (source INA)et les commentaires de Michel Drucker. Je n'avais pas la télé, donc j'ignorais les suites de cet évènement. On ne vit pas les évènements de la même manière dont l'histoire la retient.
C'est de ce jour que mon amour du maillot vert est né...
Mais c'était comme disent les papy une autre époque.
Ajouter un commentaire
Vous devez vous identifier ou créer un compte pour pouvoir ajouter un commentaire.

Faits marquants

  • - 20ème but pour Aimé JACQUET avec l'ASSE.